St Aignan

Église Saint-Aignan

Informations pratiques

HORAIRES D’OUVERTURE

L’église Saint-Aignan vous accueille du lundi au dimanche, de 08h30 à 18h00.

Située Place Saint-Aignan, en zone piétonne, l’accès y est possible aux personnes à mobilité réduite.
Pour tous, le stationnement est possible les dimanches (sauf exception signalée sur le site).
Privilégier vélo et piétons.
Pour ceux qui viennent de loin, parking possible place Saint-Pierre, ou dans l’un des QPark (Hôtel de ville, Cathédrale, Épars).

Contact : accueil paroissial au 16 cloître Notre-Dame, 02 37 21 59 08, du lundi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

 

BLOG de la Fraternité Saint-Pierre à Chartres

HORAIRES DES MESSES

  • Le dimanche à 10h00 : forme extraordinaire du rite romain (messes supplémentaires possibles en période Covid)
  • Le lundi : voir agenda en ligne
  • Le mardi à 9h15 et 18h15
  • Le mercredi à 6h30
  • Le jeudi à 18h00
  • Le vendredi à 9h15
  • Le samedi à 11h00

CONFESSIONS :
Avant et après les messes sur simple demande, ou bien à la maison Saint-Aignan, 21 rue de la couronne, 28000 Chartres

ADORATION :
Horaires : voir agenda en ligne

Un peu d’Histoire…

église Saint-Aignan @ A. Delauney

L’église Saint-Aignan, succédant à plusieurs constructions détruites par les incendies, a été commencée en 1514.

Son architecture est de style renaissance, n’excluant pas quelques éléments empruntés au gothique finissant. Les piles intérieures sont dépourvues de chapiteaux, accentuant la fluidité des lignes. Le petit portail d’entrée, très élégant, se ressent des modèles gréco-romains.
De cette époque datent tous les collatéraux de l’église, dont les voûtes sont croisées d’ogives, la chapelle axiale ainsi qu’une crypte permettant de compenser le différentiel de niveau.
L’église se situe en effet à flanc de coteau, et repose sur des fondations anciennes qu’il a fallu constamment renforcer.

En 1624une nouvelle campagne de travaux se consacre à la nef. Celle-ci comporte un triforium, des grandes baies géminées et une belle voûte lambrissée. Les peintures des parties hautes datent de cette époque, celles des arcades inférieures ne datant que du XIX° siècle. Elles donnent à l’église une atmosphère particulière.

Rendue au culte en 1823, Saint-Aignan est richement meublée au cours des décennies suivantes : autel, grilles du chœur, orgue et chaire sont représentatifs du style néo-gothique alors en vogue.

L’église Saint-Aignan conserve un ensemble de vitraux remarquablesappartenant notamment au XVI° siècle. Outre quelques représentations de saints populaires et plusieurs ‘remontages’ issus de vitraux fracturés, on y voit des fenêtres intéressantes, au thématiques variées :

– scènes de la dormition de la Vierge (Pierre Courtois – v. 1490)
– personnages de la parenté de la Vierge, comprenant les représentations de Marie Jacobé, Marie Salomé, Anne et Joachim (v. 1510)
– scènes de la vie apostolique, avec le Quo Vadis et la conversion de Paul (Jean Cousin – v. 1540)

L’une des verrières, sans doute plus novatrice et montrant saint Michel terrassant les anges rebelles, est inspirée d’une gravure de Dürer (1547)

Cet ensemblecomplétant celui de la cathédrale et de l’église Saint-Pierre et retraçant ainsi quatre siècles d’évolution artistique, concourt à faire de Chartres la capitale du vitrail.

église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ A. Delauney
église Saint-Aignan, Chartres @ droits réservés
église Saint-Aignan, Chartres @ droits réservés