Aujourd’hui ©NDC
Vers 1960, une religieuse y fait brûler un cierge ©NDC
Quelques mois avant les travaux - avec repérage des numéros suivants ©NDC
Croix de saint André, à motif floral, au centre de l’autel ©NDC
Colonne de l’autel, de style romano-byzantin / 1857 (actuellement sous le transept sud) ©NDC
Chandeliers en laiton, commandés vers 1950 ©NDC
Croix d’autel, de même provenance (dépôt des objets métalliques) ©NDC
Support de la statue, en bois partiellement doré / 1857 (dépôt des objets ‘sculptés’) ©NDC
Anges portant un phylactère avec la prophétie d’Isaïe : "Voici qu’une vierge concevra et enfantera un fils" / 1857 (idem) ©NDC
Bandeau en cuivre doré, supportant les lampes de dévotion / vers 1860 (dépôt des objets métalliques) ©NDC
Ange thuriféraire en plâtre peint / 1856-57 (dépôt des objets ‘sculptés’) ©NDC
Colombes figurant les sept dons de l’Esprit saint / 1856-57 (bureau du recteur) ©NDC
Restes des peintures murales, dues au chartrain Paul Durand / vers 1860 ©NDC
Inscription "À la Vierge devant enfanter" faisant allusion aux légendes chartraines, largement renommées, selon lesquelles les druides, auraient vénéré à cet emplacement précis une statue de la Vierge Marie, avant même la naissance de son fils - le Christ / 1856 (dépôt des objets métalliques) ©NDC
Motif symbolique, placé immédiatement au-dessus de la statue de la Vierge à l’enfant, avec : Monogramme du Christ ; Alpha et Omega - première et dernière lettre de l’alphabet grec ; texte d’invocation "Que le nom du Seigneur soit béni" (idem) ©NDC