Vue de la partie inférieure de saint Jacques

Vue de la partie inférieure de saint Jacques. Sur un beau piédestal ouvragé est délicatement posé le pied gauche du saint. Ce détail, avec les différentes teintes de la chair, des effets d’ombre et de lumière et même la représentation des veines affleurant la peau, illustre une recherche très récente de naturalisme dans l’art gothique au début du XIII° siècle. On note aussi le beau détail architectural de la colonne bleue et jaune torsadée.