Un démon détruit l’ermitage d’Antoine

Un démon détruit l’ermitage d’Antoine. Le fronton, rouge, a été confondu par plusieurs auteurs avec une torche. En réalité le démon n’incendie pas l’édifice : il le renverse. Le plomb qui coupe en deux le fronton est d’ailleurs probablement d’origine : il est fracturé !