Sur le pavement du XVIII° siècle, alternant carreaux noir et blanc, on voit encore, exactement à l’aplomb des lustres, plusieurs fractures provoquées par la chute de ces derniers

Sur le pavement du XVIII° siècle, alternant carreaux noir et blanc, on voit encore, exactement à l’aplomb des lustres, plusieurs fractures provoquées par la chute de ces derniers.
Il est fort probable que l’accident eu lieu en 1836, lors de l’incendie des charpentes où étaient attachées les cordes, passant par des trous des voûtes : curieux témoignage de l’évènement, qui a poussé l’architecte à restaurer ces deux carreaux plutôt que de les remplacer.