Sur ce phylactère, l’abbé BULTEAU voyait encore l’inscription

Sur ce phylactère (porté par un personnage identifié par Nicole Levis-Godechot à Daniel, par d’autres à Michée - baie de gauche, troisième statue de l’ébrasement gauche), l’abbé BULTEAU voyait encore l’inscription "Isaias" vers 1860.
Il serait justifié de lui faire confiance : à la même époque, il repère une autre inscription sur un phylactère (Jésus, fils de Sirach), correspondant à ce qu’on peut à nouveau lire depuis la restauration - voir Bonus 398.
Peut-être, un spécialiste, à l’aide d’un logiciel informatique adapté, parviendrait-il à deviner certaines lettres, à l’état de filigrane : la couche de préparation de la peinture, aux tonalités orangées, présente en effet des irrégularités.