Rose en façade, Beauvais (début XII° s.) et Laon (fin XII° s.)

Rose en façade, Beauvais (début XII° s.) et Laon (fin XII° s.).
On observe l’évolution du réseau de pierre : d’un cœur entouré d’une seule corolle, on évolue vers des solutions plus complexes. Tout aussi intéressant est l’entourage de la rose : fenêtre en sommet du pignon, arcades sur les tours latérales.