Restauration de la tête de l’ange

Restauration de la tête de l’ange.
Sous le contrôle de l’architecte en chef des monuments historiques, les maîtres verriers ont défaits les plombs de casse, qui rendaient le visage illisible, remplacés par du silicone. Quelques rehauts en grisaille ont été effectués sur le silicone, en assurant la continuité des traits.
On a également fait figurer une autre restitution des traits, qui aurait été probablement plus conforme à l’original.