Nulle part les comparaisons ne prennent un caractère aussi démonstratif que pour les linteaux de la baie droite du portail royal

Nulle part les comparaisons ne prennent un caractère aussi démonstratif que pour les linteaux de la baie droite du portail royal. En effet, à l’intérieur de la basilique de la Charité sur Loire, un portail (v.1135-1145) présente des similitudes avec des scènes de Chartres telles qu’il est impossible d’exclure une influence de l’un sur l’autre. La question reste néanmoins entière de savoir la nature de cette influence. Est-ce l’œuvre d’un même atelier - ce qui apparait toutefois peu probable au vu de détails techniques et stylistiques ? L’imagier issu de la Charité a-t-il intégré l’équipe de Chartres ? Les sculpteurs du portail royal ont-ils eu l’occasion de voyager sur la Loire, et loisir de contempler le portail de la Charité peu après son achèvement ? Les deux équipes travaillent-elles à partir d’un même dessin sur parchemin - ce qui est aujourd’hui l’hypothèse la plus vraisemblable ?
On voit ici les deux versions de la présentation au temple, à la Charité sur Loire (en haut) et à Chartres (en bas). S’il n’était un choix différent pour la position de l’enfant - dans les bras de Siméon ou debout sur l’autel - les différences seraient infimes, limitées à quelques choix vestimentaires.