Les techniciens peuvent ‘dupliquer’ les traces et procéder à quelques ‘compléments’ par le jeu des symétries

Troisième étape : les techniciens ayant déterminé la longueur de chaque séquence - entre deux motifs identiques - ils peuvent ‘dupliquer’ les traces et procéder à quelques ‘compléments’ par le jeu des symétries. Le motif peint réapparaissant, on a confirmation qu’il s’agit bien du décor néo-gothique (6).