Les frères de Joseph viennent annoncer à Jacob son prétendu décès

Les frères de Joseph viennent annoncer à Jacob son prétendu décès. Il aurait été dévoré par une bête féroce, comme en témoigne sa tunique couverte de sang.
Si le visage de Jacob apparaît aussi douloureux à Bourges qu’à Chartres, il en est bien autrement de celui qui porte la tunique : il fait preuve à Chartres d’une souffrance ostentatoire - parfaitement caricaturée - que n’a pas son homologue de Bourges.
Par ailleurs, le maître verrier chartrain a su jouer des effets du verre fouetté - rouge et blanc - pour donner l’impression d’un tissu tâché : détail technique qui aide à la compréhension du récit.