Les changeurs

Les changeurs. Comme souvent à Chartres, les donateurs sont figurés en partie basse du vitrail. Il s’agit ici de la corporation des changeurs, qui occupaient une place très importante dans la société médiévale. En effet, à cette époque les monnaies sont différentes d’une ville à l’autre, et certains spécialistes estiment qu’il était nécessaire de changer sa monnaie tous les 100 km au moins. À Chartres aujourd’hui, non loin de la cathédrale, une rue porte encore le nom des changeurs.
Dans une échoppe, le changeur, à droite, dépose et ouvre sur une table un sac rempli de pièces de monnaie. Un client, à gauche, élégamment vêtu et aux mains gantées, s’empare de quelques pièces en bronze, en échange de celles qu’il laisse, sans doute en argent. Toutes les pièces en leur centre sont marquées d’une croix. Sur un plan stylistique, cette scène est particulièrement intéressante. En effet, malgré l’abondance de couleurs, qui pourrait perdre le regard, tout est parfaitement lisible et les détails perceptibles.