Les bourreaux

Les bourreaux. En partie basse de la verrière sont assis deux hommes aux traits volontairement grossiers. À l’aide de soufflets, ils ravivent les flammes d’un feu ardent. Malgré l’horreur de la scène - car on comprend que ce brasier est destiné à saint Laurent - les deux bourreaux sont montrés dans des attitudes décontractées et sortent du cadre imposé par les bordures rouges et blanches, ce qui confère à l’ensemble une impression de vie et de réalisme.