Le Verseau est fortement mutilé

Le Verseau est fortement mutilé. On voit encore la cruche d’où se répand l’eau.
La partie inférieure (bassins et genoux) a été retrouvée par l’architecte des monuments historiques Guy Nicot dans les dépôts lapidaires en 1980 et remise en place l’année suivante.