Le songe de Joseph

Le songe de Joseph.
Les gerbes des champs que liaient les membres de sa famille s’inclinent face à la sienne, qui se tient debout. Plus avant, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternent devant lui.
Les chanoines de Bourges mettent en scène la vision des gerbes, qu’ignorent visiblement ceux de Chartres. Ces derniers se focalisent sur la vision cosmique dont il propose une lecture différente : le ciel est délimité par un double cordon blanc (nuées) et rouge (aura divine).