Le Scorpion

Le Scorpion est extraordinairement réussi, même s’il n’a rien en commun (à l’exception du nombres de pattes) avec le réel scorpion. On appréciera l’imagination débordante de l’artiste et son sens décoratif, qui emprunte aussi bien à la nature qu’au vocabulaire ornemental des tissus - par exemple les poils du dos et la ligne centrale - qui ressemble à un galon d’orfèvrerie.