Le panneau remplacé

Le panneau remplacé - Lors de la restauration des verrières conduite en 1919, l’atelier Lorin décide d’exécuter un pastiche, prenant modèle sur un panneau ancien, supposé identique au panneau disparu par le jeu des symétries.
Vous pouvez voir, côte à côte, l’original et la copie. Les verres apparaissant trop translucides (toge blanche ou livre rouge de l’apôtre situé à gauche), ils sont volontairement noircis, au point de devenir rapidement illisibles.