Le ciboire - contenant le corps du Christ est respectueusement déposé dans le 'tabernacle de Saint Aignan' (v. 1205-1215), qui appartient au trésor de la cathédrale

Le ciboire - contenant le corps du Christ est respectueusement déposé dans le 'tabernacle de Saint Aignan' (v. 1205-1215), qui appartient au trésor de la cathédrale : l’un des plus précieux objets d’orfèvrerie du Moyen-Âge, qui pourrait être une œuvre phares d’un grand Musée international.
Cette utilisation - remarquée - est une 'première' depuis un siècle. Le Tabernacle répond ainsi parfaitement au dessein d’origine, qui était de contenir la 'réserve' eucharistique - en particulier lors des fêtes pascales. La richesse décorative sert à magnifier la vénération qui s’adresse au Christ, ainsi que l’avaient souhaité les commanditaires de l’œuvre.