Le bleu du XII° siècle, utilisé dans ce vitrail, est peut être l’un des plus beaux matériaux qui soient

Le bleu du XII° siècle, utilisé dans ce vitrail, est peut être l’un des plus beaux matériaux qui soient. La composition sodique du verre lui assure un caractère inaltérable, qui maintient sa translucidité. Par ailleurs, l’utilisation de l’oxyde de cobalt - avec une faible teneur de zinc - lui donne une couleur unique [Auréole, côté gauche]