La figuration de Goliath (‘Golias’, dit le socle) est remarquable

La figuration de Goliath (‘Golias’, dit le socle) est remarquable. Il porte une longue lance de sa main droite et met l’autre à son bouclier. Sans doute, comme le suggérait Jean Villette, le sculpteur s’est-il inspiré d’une statue antique, tant l’équipement du géant ressemble à celui des officiers romains du bas empire.
Une cuirasse à écailles couvre tout le corps, y compris les bras, le cou et les pieds.
Sur les épaules, une large pièce cuirassée est décorée d’un masque central et d’une bordure festonnée.
Sur les jambes, on devine des protections des tibias et des genouillères de fer - aussi ornées.
Difficile de savoir si la position légèrement inclinée de Goliath est celle de l’arrogance (la Bible lui prête ces mots : "Suis-je un chien, que tu viennes à moi avec un bâton") ou s’il vient d’être atteint par une pierre au front.