Il s’agit du mendiant auquel Saint Martin donne une partie de son manteau

Il s’agit du mendiant auquel Saint Martin donne une partie de son manteau.
Le premier détail frappant est le pied du mendiant. L’artisan médiéval a tenté d’en reproduire les orteils, les plissures et les ongles de pieds - bien reconnaissables.
Plus haut, au niveau du torse, les nombreux plombs de casse indiquent que diverses restaurations ont eu lieu. On peut tout de même relever les efforts de l’artisan pour souligner les muscles du ventre et les côtes. La chevelure du mendiant - frisée - utilise une autre couleur, qui accentue l’impression miséreuse.