Notre Calendrier

> Retour <

Dates de l'évènement :
  • le 18-02-2016
Organisateur et contact : Cathédrale Notre-Dame de Chartres - 02 37 21 59 08
Lieu : Cathédrale Notre-Dame de Chartres
Thème : Célébrations

Funérailles de Monseigneur Émile MANUEL
(22 septembre 1916 - 14 février 2016)

 
Le père Émile MANUEL nous a quittés.
 
Une figure attachante de la cathédrale, qui y a rempli son service avec bonheur - y célébrant au quotidien l’eucharistie.
Un homme d’écoute, attaché à l’accueil des chartrains et des visiteurs, convaincu par l’importance vitale du sacrement de réconciliation. Combien de personnes a-t-il reçu en confession, dans ‘son’ local d’accueil, près de Notre-Dame du Pilier ? Plusieurs centaines de milliers (!), gardant la même écoute et la même conviction : Dieu est présent dans la vie de chacun.
 
photo
© NDC
photo
© NDC
photo
© NDC
 
Émile MANUEL, né au Juch (Finistère) en 1916, séminariste à Chartres à partir de 1934, a été ordonné prêtre le 19 juin 1943, par Monseigneur Harscouët, évêque de Chartres.
Après quelques années en paroisse, il est nommé vicaire à la cathédrale en septembre 1948. Il commence alors une permanence d’accueil - humain et spirituel. "Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés" - en latin puis en français…
Maintenu dans cette fonction au cours des décennies suivantes, il est nommé par Monseigneur Michon : Chapelain d’honneur de la cathédrale et Maître des cérémonies pontificales.
C’est Monseigneur Kuehn qui le nomme chanoine titulaire, membre du chapitre cathédral. Il est nommé ‘prélat d’honneur de sa sainteté’ en 2009 par Monseigneur Pansard.
 
Monseigneur Manuel était la mémoire vivante de notre cathédrale. Il y a accueilli René Coty, Charles de Gaulle, Georges Pompidou, mais aussi Conrad Adenauer et Helmut Kohl, plusieurs cardinaux de l’église catholique, des personnalités du monde de l’art et de la culture.
Il a connu la cathédrale privée de ses vitraux pendant la deuxième guerre mondiale et l’a (re)découverte dans la clarté des dernières restaurations.
 
Mais là n’était pas pour lui le plus important. Comme il l’a rappelé dans son testament, sa vie était centrée :
- sur la célébration de la messe dans une cathédrale qu’il appelait avec humour ‘ma maison’ : assemblées intimes composées de vingt fidèles mais également grandes cérémonies qui en rassemblent deux mille.
- sur l’échange patient avec tous ceux qui venaient lui parler - pour remettre joies et douleurs, convictions et hésitations, petitesses et élans sincères… Sans doute connaissait-il bien l’âme humaine et ce qui signifient pêché et grâce.
 
Cette mission a été commencée en septembre 1948 et s’est achevée en février 2013 ! Près de soixante cinq ans dans le même ‘poste’, ce qui est évidemment un record au regard de l’histoire pourtant millénaire de la cathédrale.
 
Il n’avait rien de nostalgique. "C’était plus strict avant. Mais aujourd’hui c’est beaucoup plus profond" disait-il des confessions. C’est ainsi qu’il a aimé traverser son siècle : il est mort dans durant sa centième année…
 
C’est ainsi ce dimanche 14 février 2016, vers 5 h de l’après midi qu’il a rejoint le Père - dans un grand apaisement.
 
Le mercredi 17 février à 10h00 : accueil de Monseigneur MANUEL dans la cathédrale. Le bourdon ‘Marie’ sonnera. Son cercueil sera déposé à Notre-Dame du Pilier - un lieu qu’il affectionnait particulièrement : il y disait son chapelet, y méditait les intentions des fidèles et y disposait les fleurs.
 
À 20h30 moment de prière autour de Monseigneur MANUEL.
 
Le jeudi 18 février à 10h00 aura lieu la messe de funérailles célébrée par Mgr Michel PANSARD, évêque de Chartres.
 
 
  Document "en souvenir" à télécharger (pdf)
 
 


Cathédrale de Chartres 2021 - Tous droits réservés - Crédits - Visiter la Cathédrale de Chartres - Photos Cathédrale de Chartres - Vitraux Chartres