En voici un pastiche du XIX° siècle

En voici un pastiche du XIX° siècle. On pourrait lui reprocher quelques parti-pris : le dessin des pierres, sur la margelle, n’est pas dans la version d’origine. Surtout, il y a des lourdeurs dans plusieurs détails des peintures : par exemple les doigts.