Dessin signé d’Adrien Dauzats, vers 1850. Sur le flanc nord de la cathédrale, un bâtiment, appartenant au chapitre, jouxtant le pavillon de l’horloge, est encore debout

Dessin signé d’Adrien Dauzats, vers 1850. L’auteur, plus connu pour ses œuvres orientalistes, a laissé quelques croquis de ses voyages à travers la France. Sur le flanc nord de la cathédrale, un bâtiment, appartenant au chapitre, jouxtant le pavillon de l’horloge, est encore debout.
Voilà ce qu’en dit Gibert, au début du XIX° siècle : “Au bas des piliers boutans, contre les murs latéraux de la nef, du midi et du septentrion, sont adossés de misérables bicoques dont l’aspect hideux dépare l’extérieur de ce bel édifice. Il serait à souhaiter qu’on s’empressât de faire disparaître ces baraques…