Des fleurs ont été disposées sur des filins en travers du parvis, de façon à couvrir l’allée processionnelle à la sortie de la cathédrale

Des fleurs ont été disposées sur des filins en travers du parvis, de façon à couvrir l’allée processionnelle à la sortie de la cathédrale. À ce travail, participaient de nombreuses familles de Chartres, très attachées à ce signe ‘matériel’ de leur dévotion.
Certaines maisons cultivaient dans leur jardin des fleurs qui étaient coupées pour l’Assomption, une confrérie presque exclusivement composées de femmes et de jeunes filles ‘tressait’ les guirlandes de fleurs et une petite équipe d’homme les mettait en place.