Dans les carnets de Rodin, vue générale et étude des deux flèches

Dans les carnets de Rodin, vue générale et étude des deux flèches. On pourra noter, au-delà de la vitesse d’exécution, la qualité essentielle du dessin effectué sur la flèche romane - aux lignes ascendantes.
'Cette fois, je me suis seulement approché de la cathédrale… De loin, on voit l’Être se ramasser et se redresser dans son unité épanouie.
Ce chef-d’œuvre, qui brille sur la cité indifférente, emprunte à l’air dans lequel il vibre une nouveauté, une renaissance perpétuelle. Toutes les heures du jour l’habillent, le parent, le glorifient. […] le grand monument d’un léger voile : c’est cette puissante méthode qui ne permet pas aux détails de troubler en les compliquant les lignes essentielles, et c’est ce joli brouillard quotidien, qui s’élève le matin, qui revient le soir, qui persiste parfois tout le jour.
Des deux tours de Chartres, l’une est romane, l‘autre est gothique. Dans le bas de la tour ornée, les contreforts n’ont qu’une saillie, tandis que ceux de la tour simple sont puissants et hardis. L’ornement est d’argent, mais le nu est d’or.
Chartres pourrait-elle périr ? Je ne veux pas le croire. Elle attend d’autres générations, dignes de la comprendre.
Elle attend, fièrement élancée de la certitude à la certitude, nous attestant que, dans certaines grandes heures, l’esprit humain se ranime, retourne à l’ordre serein, tranquille, et crée du Beau pour toujours
'.
'Cathédrales de France'