Ce vitrail présente le serviteur possédé du proconsul Tetradius

Ce vitrail présente le serviteur possédé du proconsul Tetradius.
Les bras du personnage sont attachés dans son dos par une corde tenue par un gardien placé derrière lui.
Son visage est complètement ahuri ; la bouche entrebâillée et les yeux grands ouverts expriment la possession démente qui s’est emparé de lui.
De plus si l’on regarde bien le vitrail la tête semble être en décalage par rapport au corps : problème de montage ou volonté de montrer l’incohérence de ce corps parcouru de soubresauts ?