Aujourd’hui - quatre détails, à la façon du jeu des différences

Aujourd’hui - quatre détails, à la façon du jeu des différences :
- Un) La façade de l’Hôtel-Dieu n’existe plus : détruite dès 1860/61.
- Deux) Pour des raisons esthétiques et surtout techniques (infiltrations), les pinacles ajourés au-dessus des porches ont été 'rehaussés' d’une assise de pierre : seul cas où les architectes du XIX° siècle se sont permis de modifier le projet architectural du XIII° siècle.
- Trois) Les sorties de gouttières, au niveau des gargouilles, ont été réduites.
- Quatre) Les éléments métalliques qui maintenaient en place les linteaux fracturés (datant probablement XIV° siècle) ont été retirés. À l’intérieur des linteaux, SELMERSHEIM a placé des poutrelles.