Anonyme - milieu XVIII° siècle

Anonyme - milieu XVIII° siècle. Les proportions données à la façade sont étonnantes : les trois vitraux surmontant le portail sont très courts, la flèche très effilée. Dans le détail, on observe de très nombreuses inexactitudes qui ne permettent pas d’utiliser ce document comme une source informative.
Autour de la cathédrale, le graveur a arbitrairement ‘dégagé le terrain’ (la réalité urbaine était très différente) pour obtenir une vue d’ensemble plus satisfaisante. Des personnages fictifs ont été disposés pour contribuer à l’ambiance.