Abbé Alexandre CLERVAL (1859-1918)

Abbé Alexandre CLERVAL (1859-1918). On ne peut dissocier l’abbé CLERVAL d’une grande aventure chartraine : l’œuvre des clercs, qui avait pour objectif de former au sacerdoce des "enfants d’élite, doués d’heureuses aptitudes pour l’étude et la piété, mais que leur position de fortune empêchait d’entrer dans les séminaires". De 1853 à 1893, plus de cent cinquante prêtres sortiront de l’institution, attachés d’une façon indéfectible et émotionnelle à leurs camarades, à Notre-Dame de Sous-Terre, lieu d’élection principal de l’œuvre, et à la continuité du projet voulu par les fondateurs.
CLERVAL, élève de l’œuvre des clercs, puis répétiteur, en devient supérieur en 1890, avant d’entreprendre une brillante carrière professorale à l’Institut catholique, où il s’intéresse notamment à plusieurs intellectuels de l’École de Chartres (XII° siècle).
Extrait de son testament, au revers de la photographie: "Mon dernier amour et mes dernières pensées sont pour l’œuvre des clercs qui m’a élevé, pour ses vieux maîtres, pour les clercs fidèles et pour N.D. de Chartres".