Dimanche de Pâques. On découvre un visage attachant de la cathédrale, sanctuaire ouvert sur la ville, habité d’une prière ardente. La cathédrale reste en prière jusqu’à l’aube. Sur les piliers, sont projetées les images des apôtres. Il s’agit d’une évocation des douze statues d’origine, installées avant la consécration de la cathédrale en 1260 et disparues en 1793. Lors de la dédicace d’une église, l’onction d’huile sainte est faite sur douze croix de consécration fixées aux parois de l’église. On rappelle ainsi le verset du livre de l’Apocalypse, évoquant l’Église du Christ fondée sur les «douze apôtres de l’Agneau inscrits sur les murs de la cité sainte».