Vitrail de sainte Marguerite et sainte Catherine

Vitrail de sainte Marguerite et sainte Catherine - L'empereur, toujours conseillé par le démon, ordonne maintenant le supplice de sa propre épouse, également convertie.
 
La disposition est identique. Même les proportions et écarts entre personnages sont similaires. On intervertit les couleurs, à part celles du bourreau : l’habit bicolore vert/rouge semble avoir une valeur symbolique.
 
À regarder de près, on pourrait se livrer au jeu des sept différences : la première fois, l’empereur a gardé son gant, la deuxième fois il l’a retiré ; la première fois, le bourreau utilise un gourdin, la deuxième fois une épée.