Les arcs-boutants de Chartres ont acquis une certaine célébrité. Loin d’être les plus anciens comme on l’a parfois dit, ils passent à raison pour être parmi les plus 'réussis'.
Entre ceux de la nef, avec leur éventail de colonnettes trapues et ceux du chœur, avec leur étrésillonnement aérien, quinze ans au plus ont passé - à une époque où les évolutions du bâti sont fulgurantes.
Voici quelques clichés artistiques et explicatifs.