Observer les détails des verrières, c’est l’occasion unique de se rapprocher des artisans du Moyen-Âge, de suivre leurs pensées - jusqu’à voir comment ils s’inspirent, au jour le jour, du monde qui les entoure.
 
Nous avons déjà eu l’occasion dans les 'bonus' de voir comment était résolue la question du sol, ou comment étaient représentées les portes, essentielles pour suivre la narration - comprendre ceux qui entrent et ceux qui sortent.
 
Les colonnettes permettent aussi de poser le décor en affirmant que la scène a lieu en intérieur. Elles sont ordinairement disposées en arrière des personnages pour ne pas gêner la lecture.
 
Au moment de faire le chapiteau, le peintre verrier se souvient des chapiteaux qu’il connait. Certains parmi eux puisent dans un vocabulaire assez archaïque - ainsi les enfants qui dessinent toutes les maisons avec une cheminée. D’autres regardent la cathédrale où ils interviennent, profitant du modèle qui leur est offert. D’autres se souviennent de chapiteaux tout neufs que des amis sculpteurs leur ont montré sur un chantier, au cours de l’année précédente. Autant de modèles différents…
 
Les chapiteaux que nous avons sélectionnés pour vous font entre 2 et 5 centimètres de haut.