Quand Rodin modèle l’une de ses œuvres les plus universellement connue - ‘la cathédrale’ - c’est la nef de Chartres qui hante son esprit. Et nulle autre.
Voici quelques lignes évocatrices. On y remarque d’ailleurs l’aspect fulgurant de la vision, une sorte d’incise dans ce qui apparaît comme son raisonnement final.