Les tombeaux des vitraux.
 
Dans les vitraux de la cathédrale, apparaissent de nombreux tombeaux. En effet, la vie des saints comprend souvent les épisodes de leur décès et inhumations, qui précède l’ascension de leur âme au ciel. Il faut y ajouter aussi les célébrations d’obsèques auxquelles les saints prêtres et évêques président, ainsi que certains épisodes de leur existence - où leurs proches subissent le martyre ou les aléas des maladies et des violences.
 
Il est intéressant d’observer la remarquable diversité des choix iconographiques. Si pour de nombreux éléments architecturaux, comme les autels ou les baptistères, il existe un (parfois deux) archétypes, autour desquels les variantes se résument souvent à des jeux de couleurs ou de rehauts décoratifs, les tombeaux, inspirés de la réalité du XIII° siècle et d’enluminures antérieures, adoptent des formes… originales.