Les chapiteaux du portail royal datent, comme l’ensemble du portail, des années 1145/1155. Ils racontent l’ensemble de la vie de Marie et de Jésus. Ce sont près de quarante scènes qui décrivent les principaux épisodes, au moyen de statuettes délicieuses - hautes d’à peine 20 centimètres.
Aux séquences que l’on trouve chez les évangélistes (Matthieu, Marc, Luc, Jean) et qui étaient lues aux célébrations, sont venus s’ajouter d’autres passages tirés des textes apocryphes - qui n’ont pas été retenus dans la Bible.
Après les épisodes liés à la naissance du Christ et la venue des bergers et des mages, viennent les épisodes qui posent avec insistance la question du mal : la fuite en Égypte, le massacre des innocents. L’ampleur qui est donnée à cette description suggère le poids de la violence et de la haine, dont le croyant doit s’extraire.
Ces chapiteaux sont rarement décrits dans leur totalité - et les rares ouvrages de référence (ainsi Étienne Houvet) qui s’essaient à l’exercice conservent quelques imprécisions. Nous nous inspirons principalement de Jean Villette - 'Les portails de la cathédrale de Chartres'.