Peu de temps après leur restauration, voici des clichés de détail des vitraux supérieurs de la nef - côté nord.
 
Saint Lubin est ancien évêque de Chartres. La légende dit qu’il était issu d’un milieu paysan, qu’un moine lui apprit à lire et à écrire et qu’il fit plusieurs années de vie monastique - avec la charge de céllerier. Il entra aussi, après un séjour à Lyon, dans le monastère de saint Avit dans le perche, devint ermite puis abbé de Brou. C’est en 544 probablement qu’il monta sur le siège de Chartres, qu’il occupa jusqu’en 557. Les documents historiques le mentionnent effectivement aux conciles de Paris (549) et Orléans (552). La tradition a laissé le souvenir d’un évêque organisateur (auquel on devrait les limites de l’ancien diocèse de Chartres), assidu aux visites pastorales et auteur de nombreux miracles.