"Ceux qui dorment… à Gethsémani"
 
C’est peu de dire que le verrier du vitrail des apôtres est un dessinateur talentueux - ou qu’il dispose dans son atelier de dessinateurs de grande qualité.
Cela doit-il nous étonner ? En réalité, ce vitrail, placé dans l’axe de la cathédrale, offert par les boulangers (comme celui d’axe - dans le clair-étage) faisait probablement l’objet d’une sollicitude particulière du clergé. Il a été confié à l’un des plus brillants artisans de sa génération.
Dans les dernières scènes du vitrail, plusieurs apôtres nous ont particulièrement émus.
"Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani, et il dit aux disciples : "Restez ici, tandis que je m'en irai prier là-bas" […] Il commença à ressentir tristesse et angoisse. Alors il leur dit : "Mon âme est triste à en mourir, demeurez ici et veillez avec moi". Étant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière : "Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux". Il vient vers les disciples et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : "Ainsi, vous n'avez pas eu la force de veiller une heure avec moi ! Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l'esprit est ardent, mais la chair est faible".
Sur fonds noir, la fulgurance des couleurs est particulièrement évidente.