Peu de temps après leur restauration, voici des clichés de détail des vitraux supérieurs de la nef - côté nord.
Saint Symphorien est martyr à Autun, vers 175 / 180. Sa légende raconte que le saint refusa de participer à une procession religieuse en l’honneur des dieux romains. Il est décapité.
Ce saint eut une grande importance à l’époque mérovingienne et carolingienne, dans toute la France. En témoigne le nombre important d’églises qui lui sont consacrées.