Peu de temps après leur restauration, voici des clichés de détail des vitraux supérieurs de la nef - côté sud.
Saint Grégoire, pape de 590 à 604 est un des quatre pères de l’église d’occident, avec saint Ambroise (probablement absent des verrières de la cathédrale), saint Augustin et saint Jérôme (qui occupent les deux roses suivantes).
Son influence sur l’Église a été considérable. Il est l’auteur des ‘Moralia in Job’, qui est un livre d’exégèse très lu au Moyen-Âge, d’homélie sur Ezéchiel et d’homélies sur les évangiles, qui démontrent à la fois sa profondeur spirituelle et ses talents d’éloquence. Le nom de “chant grégorien” a été donné en référence à son œuvre liturgique, sans que l’on connaisse exactement le rôle qu’il a joué dans le développement du chant.