Redécouvrir les vitraux de la nef - Saint Georges (Rose de la baie 133)
 
Peu de temps après leur restauration, voici des clichés de détail des vitraux supérieurs de la nef - côté nord.
 
Saint Georges est un saint militaire. Né en Cappadoce, il vit à l’époque de l’empereur romain Dioclétien. Sa légende raconte qu’il affronta à Silène (province de Lybie) un dragon, qui terrorisait la région entière, dévorant de nombreux animaux et exigeant des habitants de la cité deux jeunes gens, qui étaient quotidiennement tirés au sort.
La représentation de saint Georges la plus connue est donc celle du saint, monté sur un cheval blanc et qui combat le dragon. Les iconographies traditionnelles le montrent tantôt transperçant, tantôt décapitant le monstre.
Il meurt martyr le 23 avril 303. Il est le patron de l’Angleterre, de la Géorgie, de l’Éthiopie, des chevaliers, de l’armée bulgare, de l’ancienne cavalerie française, des scouts…
C’est dire que son prestige dans l’Europe médiévale était immense : il résumait toutes les qualités du chevalier chrétien, tel que l’Église le proposait au pouvoir politique.
 
À Chartres, il est représenté dans une fenêtre [précédent bonus] mais également dans la petite rose qui le surmonte.