Les plus beaux personnages de la verrière du Bon Samaritain...
 
Le vitrail consacré à la parabole du bon samaritain et au récit de la création de l’homme est l’un des plus célèbres de la cathédrale. Sa dominante bleue l’impose aux regards. La profondeur de son message spirituel se déploie selon trois niveaux de compréhension :
Si l’on suit la trame narrative, les deux histoires sont riches de nombreux détails émouvants :
l’attention du samaritain pour l’homme blessé, la tendresse de Dieu pour l’homme, auquel il insuffle le souffle de vie, ou encore pour la femme, qu’il prend par la main.
Allégoriquement, l’histoire du samaritain n’évoque pas les aléas d’un seul voyageur mais le destin de l’humanité entière, chassé du jardin d’Eden. Dans l’esprit des pères de l’Église, suivis des écolâtres de Chartres, l’homme est gravement blessé par le péché originel, puis sauvé par Dieu qui assume ainsi le rôle d’un re-créateur. Le Christ oeuvrant à guérir la psychologie des hommes rappelle le samaritain qui en pansait les lésions physiques.
 
Les trois panneaux clés sont centrés sur : les brigands - au bas de la verrière ; Dieu - en haut ; et l’homme - à hauteur médiane du vitrail, capable de descendre vers le mal autant que s’élever vers la plénitude divine.