La restauration des vitraux permet de vous proposer d’étonnants clichés ‘avant/après’. Vous êtes nombreux à nous écrire pour nous partager votre intérêt - confrontés à ce qui apparaît parfois comme une véritable résurrection. Avec la suppression des dépôts opacifiants, le graphisme regagne sa lisibilité d’origine. Les couleurs recouvrent leur éclat - parfois inégalable - tandis que la lumière reprend ses droits. Plus encore, ce sont les visages qui reprennent vie, à nouveau ‘présents’.
 
Voici trois visages de Marie, à laquelle la cathédrale est consacrée, tous extraits de monumentales ‘Vierges à l’Enfant’ - pour ainsi dire découverts au cours des dernières années.