À l’intérieur des porches sculptés de la cathédrale, certains détails peuvent passer inaperçus, alors qu’ils s’avèrent passionnants pour qui veut les étudier plus attentivement.
 
On ne saurait assez vous recommander les nombreux ‘dais’ décoratifs qui surmontent les scènes figurées sur les piliers avancés du porche sud (saints martyrisés - ext. gauche, vie des saints prédicateurs - ext. droite, représentation des vices et des vertus et vieillards de l’apocalypse - de part et d’autre de la porte centrale). On ne compte pas moins de quatre-vingt architectures miniatures, parfois étonnantes de précision.
 
Ces miniatures sont à l’image des maquettes aujourd’hui : on y mêle certains ‘stéréotypes’ un peu archaïsants avec les dernières ‘évolutions’ à la mode. La tentation est forte de copier des ‘exemples’ connus, que l’on a encore vaguement en mémoire tout en laissant également libre cours à certaines ‘trouvailles’.
 
Difficile de retracer exactement l’inspiration multiforme des sculpteurs. Nous avons pourtant fait le choix de vous présenter en vis-à-vis ces sculptures, hautes d’à peine vingt centimètres et certains de leurs probables ‘modèles’, grandeur nature.
Évidemment, il s’agit plus d’une évocation libre que d’un résultat de recherche méthodique des sources, qui resterait à effectuer. Toutefois, c’est assez pour comprendre que l’on peut reconnaître, dans la cathédrale, de nombreux autres édifices - ce qui ne manque pas tout à la fois d’intriguer et de distraire.