Le 10 septembre 2011, l’association ‘Terres et Couleurs’ intervenait sur plusieurs portes de la cathédrale. Leur but ? Passer une journée, sur un monument ou un village, pour mettre en œuvre la peinture à l’ocre et promouvoir son utilisation, plus respectueuse du bâti et de la tradition. En accord avec l’architecte des bâtiments de France, M. Clarke et l’architecte en chef des monuments historiques, M. Calvel, on a choisi : sur les portes de la crypte et du pavillon de l’horloge, l’hématite extraite des carrières de la Nièvre; sur les portes de la chapelle Saint Piat, l’ocre rouge provenant du Maroc.