Changer de point de vue - se rapprocher, tourner autour - c’est apprécier autrement une œuvre d’art.
C’est vrai pour les sculptures du portail royal, en particulier celles dont la taille est assez réduite et qui sont situées au niveau des tympans, surplombant de plusieurs mètres les spectateurs.
La vision que l’on s’en procure depuis le sol, avec un angle d’au moins 40° et à une distance d’au moins 5m, tend à raccourcir les proportions des personnages, à figer leurs positions - et pour tout dire à leur retirer le sentiment précieux de la vie.
 
Quand on progresse dans les barres d’échafaudages - avec un baudrier de sécurité, la révélation est totale. On peut venir à hauteur, toucher les statues, multiplier les angles et ‘inventer’ alors d’autres regards : ce sont de vrais chefs d’œuvre de spiritualité et d’humanité que nous vous proposons cette semaine, tels que vous ne les avez - forcément - jamais vus.