Les verrières hautes de la nef sont traitées dans un esprit fort différent des verrières des bas-côtés, que tous les visiteurs ont loisir d’admirer. Au niveau du sol, les fenêtres laissent place à une ‘bande dessinée’. À 20 mètres de distance, la lisibilité suppose de grands personnages, conçus comme de véritables ‘posters’.
 
Quelques donateurs ont été disposés au bas des lancettes, qui montrent également plusieurs scènes de martyres (Étienne, Georges, Laurent…) et autres ‘incontournables’ de l’iconographie chrétienne (sacrifice d’Abraham, apparition du Christ à Marie-Madeleine, saint Martin partageant son manteau…).
 
L’essentiel de la superficie est occupée par d’immenses figures, représentées debout - et positionnées de face. Deux fois plus grands que nature, leurs visages ne manquent pas d’impressionner - même si une large majorité d’entre eux attendent une restauration prévue pour 2015/2018.
 
Suivez nous : suspendus sous les voûtes de la nef, face aux personnages...