Autre objet majeur du trésor de la cathédrale : La navette à encens de Miles d’Illiers
 
"Magnifique. Une coquille de nautile, d’une couleur nacrée - opalescente, irisée - montée sur une armature en cuivre doré à l’or fin. L’objet est d’une préciosité infinie. Il prend la forme d’un petit navire, avec tous ses agrès, ses châteaux d’avant et arrière. Tellement ressemblant aux caravelles de Christophe Colomb… L’aspect très gothique de la proue et de la poupe contraste avec les ciselures renaissance du pied. On va chercher les pots à encens. À la petite cuillère, on y verse quelques granules - dont l’odeur est déjà un peu entêtante. On jette un coup d’œil au cartouche, parfaitement lisible : 1540 DES BIENS DE MONSEIGNEUR MILES D’ILLIERS, EVESQUE DE LUCON ET DOYEN DE CHARTRES, NEPVEU DE MESSYEURS MILE ET RENE DILLIERS DOYENS, EVESQUES DE CHARTRES. Et là, plus que la fierté, on ressent l’étrange sentiment de perpétuer les choses - ce qui est un privilège. Le même objet, offert il y a presque un demi-millénaire, sert encore, avec l’exacte destination qui lui était prévu. Tout particulièrement les célébrations de la Pentecôte. Il est utile, il vit… Oui c’est une pièce de Musée. Mais, contrairement à toutes les autres, elle a encore son sens. Sa raison d’être. À ce moment, on s’y attache. On fait plus attention encore de ne pas laisser échapper. C’est si rare, les gestes qui durent…" (Extrait de l’Hebdo cathédrale n° 93)