Le plus bel objet du trésor de la cathédrale : Le 'tabernacle de Saint Aignan'.
"Vers 1225-1230. Paré des émaux de Limoges, il constitue, malgré les modifications et les mutilations dont il a été victime, un meuble religieux exceptionnel et d’une insigne rareté.
Le second exemplaire connu, découvert en 1896 dans le domaine de Château-Chesnel à Cherves (Charente) est conservé depuis 1917 au Metropolitan Museum of Art de New York.
Suivant un type de mobilier d’autel apparu au début du XIII° siècle, ces tabernacles formaient une sorte de chambrette placée sur la partie arrière de l’autel et qui abritait un réceptacle eucharistique. Ouverte, elle présentait à l’officiant et à l’assemblée, tel un retable, ses scènes historiées participant ainsi à l’enseignement du Mystère Pascal
".
(F. Jouanneaux - chercheur au service de l’inventaire - DRAC Centre)